4. Économique

***

L’être humain a des besoins illimités.

Je connais un petit groupe de gens qui vivent, au Brésil, dans des huttes, qui se nourrissent des pro­duits naturels obtenus par la chasse, la pêche, la cueillette et le jardinage, et qui semblent beaucoup moins intéressés à agrandir leur maison qu’à placo­ter sur une foule de sujets qui n’ont rien à voir avec le magasinage. Faut-il les exclure de la catégo­rie des « êtres humains » ou jeter aux ordures le fondement de nos belles théories écono­miques?

***

Les Pygmées sont les plus pauvres habitants de l’Afrique.

Même avec seulement une dizaine de kilomètres carrés par personne, ça représente quand même un bon petit patrimoine familial.

***

L’effondrement de l’URSS a démontré la supériorité du capitalisme sur le commu­nisme.

Lors des nombreuses guerres entre Français et Anglais, la défaite de l’un des protago­nistes a-t-elle démontré qu’il ne parlait pas la bonne langue?

***

Contrairement au socialisme et au commu­nisme qui ont été planifiés par des idéo­logues, le libéralisme économique est l’ordre social qui a émergé naturellement.

Et comment s’appelle l’idéologue qui a planifié le féoda­lisme?

***

L’aide internationale, tout comme l’aide sociale,  contribue à réduire la pauvreté.

C’est exactement le contraire. Le don sans contre­partie a pour effet de définir le récipiendaire comme un incapable à ses propres yeux autant qu’à ceux du donneur, qui se trouve confirmé dans sa supériorité et consolidé dans sa position de dominant. Le don enrichit toujours davantage le donneur.

***

Les indigènes d’Amazonie vivent une exis­tence précaire.

En effet, ils n’ont pas d’assurances collectives ou de régime des rentes. Par contre, ils ne travaillent que trois heures par jour en moyenne et en passent à peu près dix-sept dans leur hamac.

***

« Ces pays [du Tiers-Monde] ont, en outre, comme dénominateur commun […] d’avoir parcouru les mêmes stades de développe­ment – depuis l’économie de susbistance jusqu’à l’économie complexe et diversifiée, en passant par la spécialisation dans l’exportation des produits primaires – que leurs prédécesseurs européens, mais à allure accélérée. » Chesnais, François, La revanche du Tiers-Monde, Robert Laffont, Paris, 1987, p. 197.

À quelle époque l’Europe a-t-elle été spécialisée dans l’exportation des produits primaires?

***

« La nature “naturelle”  n’est pas hospita­lière pour l’homme. À une humanité sans travail et sans technique, le globe terrestre ne donne qu’une vie limitée et végétative : quelques centaines de milliers d’individus subsistant animalement. » Jean Fourastié, La réalité économique. Vers une redéfinition des idées dominantes en France, Robert Laffont, Paris, 1978, p. 150.

Il faudrait peut-être choisir : ces créatures si peu humaines sont-elles végétales ou animales?

***

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s