Petites phrases littéraires

En lui, elle avait trouvé exactement l’homme qu’il lui phallait.

Il y avait de vagues vagues, des genres de flots flous.

Sa présence et sa prestance lui donnent beaucoup de prestige.

J’étais fidèle car j’étais fou d’elle.

L’hoazin est un oaseau. Plus précisément, c’est un pteryx.

J’aimerais aller où y’a des fleurs, aller où y’a des belles filles, aller où y’a du fun.  Alleluiah!

Début de roman : « Wilfride avait de gros seins et un grand cœur. »

Début de scénario : « C’est l’histoire d’un homosexuel qui tombe follement amoureux d’une lesbienne. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s